Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Kevin : colo foot

Kevin, pour une colo de foot

Rechercher Sur Le Blog

Toute l'info des colonies de vacances

La première colonie de vacances a vu le jour en 1876 !
Depuis, plus d'1 million de jeunes partent chaque année en centres de vacances !



Ce blog vous informe :

- Découvrez l'histoire des premières colonies de vacances
- La colo d'aujourd'hui 
   les chiffres des colos,
   les
normes d'encadrement,
   le rôle du
ministère de la jeunesse,
   les
organisateurs de vacances pour enfants
- Les réponses aux
questions les plus fréquentes sur les centres de vacances
- Des
articles et études à propos des camps de vacances


Ce site vous guide :

- Consulez le guide complet qui vous permettra de mener à bien la recherche d'un séjour enfant.
Ce site vous indique comment choisir 
:
l’organisateur, l’hébergementla période vacances, la destination, la durée du séjour, la tranche d’âge, le transport, le prix,
le type de séjour.

... autant de critères à prendre en compte pour choisir la meilleure colo !

Jess à la ferme

Jess a la colo ferme

1 janvier 2006 7 01 /01 /janvier /2006 10:33

Les parents les plus hostiles ont globalement une image des colonies plus négative que les autres et des attentes moins fortes, particulièrement sur le projet éducatif.
Seuls l’apprentissage de l’autonomie et la rencontre avec des enfants d’autres milieux les intéresse autant que les autres.
On comprend qu’être informé sur les séjours et les sites ne soit pas incitatif à leurs yeux. En revanche, ils se montrent plus sensibles, autant que l’ensemble des parents, à la possibilité de communiquer avec leur enfant pendant son séjour. Cela contribuerait à apaiser leurs fortes inquiétudes quant à sa sécurité.Les difficultés liées à la séparation semblent également très présentes chez eux.
On peut associer ces difficultés à la forte proportion parmi ces parents hostiles, de femmes (68% vs 55% sur l’ensemble de l’échantillon) et notamment de mères au foyer (12% vs 9% sur l’ensemble de l’échantillon).
Par ailleurs, il s’agit de personnes vivant souvent en milieu rural (37% vs 25% en moyenne), fréquemment non diplômées (23% et 27% pour les femmes vs 14% en moyenne) avec un revenu faible (32% entre 915 et 152 3 € vs 18% en moyenne) et 42% des pères sont ouvriers (29% pour l’ensemble de l’échantillon). Ils déclarent pourtant que le coût des séjours n’est pas un obstacle pour eux.
Pensent-ils pouvoir bénéficier d’aide ? Ou cherchent-ils à minimiser l’importance de cet obstacle en affichant leur désintérêt pour les colonies ou leurs craintes quant à la sécurité ? Certains aspects des colonies semblent en effet les intéresser pourvu qu’on ne les qualifie pas d’éducatives et leurs inquiétudes pourraient être levées si on communique avec eux.

Partager cet article

Repost 0

commentaires