Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Kevin : colo foot

Kevin, pour une colo de foot

Rechercher Sur Le Blog

Toute l'info des colonies de vacances

La première colonie de vacances a vu le jour en 1876 !
Depuis, plus d'1 million de jeunes partent chaque année en centres de vacances !



Ce blog vous informe :

- Découvrez l'histoire des premières colonies de vacances
- La colo d'aujourd'hui 
   les chiffres des colos,
   les
normes d'encadrement,
   le rôle du
ministère de la jeunesse,
   les
organisateurs de vacances pour enfants
- Les réponses aux
questions les plus fréquentes sur les centres de vacances
- Des
articles et études à propos des camps de vacances


Ce site vous guide :

- Consulez le guide complet qui vous permettra de mener à bien la recherche d'un séjour enfant.
Ce site vous indique comment choisir 
:
l’organisateur, l’hébergementla période vacances, la destination, la durée du séjour, la tranche d’âge, le transport, le prix,
le type de séjour.

... autant de critères à prendre en compte pour choisir la meilleure colo !

Jess à la ferme

Jess a la colo ferme

16 décembre 2005 5 16 /12 /décembre /2005 15:11

L’itinérance peut être le fondement même d’un séjour ; il s’agit bien dans ce cas de découvrir une région ou un pays, à pieds, en mini bus, en car… Les lieu d’hébergement peuvent être variés : chez l’habitant, en camping, voire à la belle étoile ! Le séjour itinérant peut être une expérience très enrichissante… mais le jeune doit partir en connaissance de cause : selon le pays et le circuit, l’itinérance peut imposer un rythme soutenu et ne pas être toujours synonyme de grand confort !

Repost 0
16 décembre 2005 5 16 /12 /décembre /2005 15:10

Certains organisateurs proposent des séjours un peu en marge du séjour de vacances classique. Les séjours solidaires, par exemple, permettent aux jeunes de se rendre dans des pays défavorisés pour y accomplir des missions à caractère humanitaire (rénovation ou aménagement d’orphelinat ou d’écoles, travaux agricoles…). Un autre type de séjour atypique peut être un centre de vacances proposant aux jeunes de se former à la conduite automobile. Une bonne façon pour les jeunes d’allier l’utile à l’agréable !

Repost 0
16 décembre 2005 5 16 /12 /décembre /2005 15:08

Ces séjours ne diffèrent pas des autres, du point de vue des activités ou de leur organisation. Il présente par contre la particularité de proposer une éducation à la vie spirituelle, dans une perspective religieuse.

Repost 0
16 décembre 2005 5 16 /12 /décembre /2005 15:07

Le but de ces séjours est de contribuer au développement des jeunes en les aidant à réaliser pleinement leurs possibilités physiques, intellectuelles, sociales et spirituelles, en tant que personnes et citoyens. Ces séjours proposent des camps dans la nature et des activités d’entraide, de bienfaisance, humanitaires. Ils sont souvent séparés par classe d’âge et par sexe, proposant différentes activités en fonction des groupes.

Tous les mouvements de scoutisme ne défendent pas les mêmes valeurs ; certains sont fortement ancrés religieusement, d’autres philosophiquement… Le projet éducatif peut aider à cerner ces valeurs.

Repost 0
16 décembre 2005 5 16 /12 /décembre /2005 15:06

On entend par séjours adaptés des séjours de vacances spécialement conçus pour les jeunes handicapés. Ils sont adaptés aux handicaps et permettent ainsi aux jeunes de profiter pleinement de leurs vacances.

Il est par ailleurs à noter que certains organisateurs sont en mesure d’accueillir des enfants handicapés au sein d’un groupe de jeunes non handicapés dans la mesure où la structure d’accueil, les activités, les déplacements… conviennent à l’enfant, lui permettent d’être intégré au groupe et de profiter de son séjour. Cette possibilité est à étudier avec les organisateurs.

Repost 0
14 novembre 2005 1 14 /11 /novembre /2005 00:00
Les organisateurs sont en très grande majorité des associations sans but lucratif ; ils peuvent également représenter des collectivités locales, des comités d’entreprises, des sociétés commerciales ou encore des particuliers. 

Les obligations des organisateurs
Toute personne physique ou morale qui souhaite organiser l’accueil de mineurs en centres de vacances doit :

- Deux mois avant le début du séjour, en faire la déclaration auprès de la DDJS de son siège social ou lieu de résidence;

- Définir pour ces accueils un projet éducatif qui sera joint à la déclaration;

- S’engager à respecter la réglementation de la protection des mineurs concernant les conditions de sécurité, d’hygiène et d’encadrement;

- Souscrire un contrat d’assurance en responsabilité civile;

- Ne pas faire l’objet d’incapacités pénales ou de mesures administratives d’interdictions;

- Vérifier que les personnes chargées d’exploiter le lieu d’accueil, celles chargées de l’encadrement, ainsi que le personnel de service n’ont pas fait l’objet d’incapacités pénales ou d’interdictions définies par la loi du 17 juillet 2001.

L'agrément jeunesse et éducation populaire n’est pas obligatoire pour organiser des centres de vacances en France. C’est un label de reconnaissance délivré par l’Etat ; en l’attribuant aux associations, il reconnaît celles-ci comme partenaires privilégiés.

L’agrément tourisme est obligatoire pour tout séjour organisé à l’étranger ainsi que la licence d’agent de voyage pour les agences de voyages.

Repost 0
13 novembre 2005 7 13 /11 /novembre /2005 00:00

Il ne faut pas hésiter pas à demander à l’organisateur son projet éducatif ainsi que le projet pédagogique du séjour.
Le projet éducatif définit les valeurs éducatives de l’organisateur, ses orientations et ses objectifs.

Il concerne l’ensemble des séjours et est définit généralement pour plusieurs années.

Le projet pédagogique permet l’application des valeurs éducatives à un cadre spécifique.

Il définit les objectifs pédagogiques ou généraux. Il est élaboré par l’équipe de direction du séjour en concertation avec les animateurs.

Dans le projet pédagogique sont précisés :

- l'âge des mineurs accueillis,

- la nature des activités proposées,

- les conditions de mise en oeuvre des activités,

- la répartition des temps d'activités et de repos,

- les modalités de participation des mineurs,

- le cas échéant, les mesures envisagées pour les mineurs atteints de troubles de la santé ou de handicaps,

- les modalités de fonctionnement de l’équipe,

- les modalités d’évaluation de l'accueil,

- les caractéristiques des locaux et des espaces utilisés.

Le projet pédagogique intègre généralement le projet de fonctionnement qui définit les moyens mis en œuvre pour l’application du projet pédagogique.

Repost 0
12 novembre 2005 6 12 /11 /novembre /2005 00:00

La France est le pays qui bénéficie du cadre législatif et réglementaire le plus élaboré et le plus complet sur ce secteur : formation de l’encadrement, réglementation et contrôle des séjours, conseils aux organisateurs…

Les missions du ministère de la Jeunesse et des Sports

Sa mission concernant la protection des mineurs accueillis en centres de vacances est de veiller à la mise en oeuvre de la réglementation (pour notamment garantir la sécurité physique et morale des jeunes) et de soutenir le développement de projets de qualité.

Ces missions couvrent les aspects suivants (en relation pour certains avec d’autres ministères) :

- la déclaration des séjours auprès de la DDJS (2 mois avant le séjour, à compter de 6 nuits et 12 mineurs)

- un projet éducatif propre à chaque organisateur et un projet pédagogique pour chaque séjour

- les qualifications et conditions d’encadrement et les quotas d’animateurs par enfants (conditions d’organisation et qualifications spécifiques pour certaines activités physiques, conditions d’hébergement précisant les normes d’hygiène et de sécurité des locaux)

- le suivi de l'équilibre alimentaire des enfants

- l’obligation d’assurance en responsabilité civile pour l’organisateur envers toutes les personnes accueillies et pour les personnes qui exploitent les locaux d’accueil

- les modalités de contrôle des séjours

- les mesures de police administrative à l’égard des structures d’accueil comme à l’égard des personnes exerçant quelque fonction que ce soit auprès des mineurs (interdiction d’exercer permanente ou provisoire ou de suspension) et régime d’incapacités pénales interdisant cet exercice.

Repost 0
12 novembre 2005 6 12 /11 /novembre /2005 00:00

Il n'existe actuellement aucun document répertoriant de manière exhaustive l'ensemble des organisateurs de centres de vacances.

Cependant, il est possible de se renseigner :

au niveau départemental ou régional, auprès des Directions départementales et/ou régionales de la Jeunesse et des Sports;

- au niveau national, sur le site du Centre de documentation et d'Information des Jeunes (CIDJ) ou par le biais du réseau Information Jeunesse : Bureau Information Jeunesse (BIJ), Point Information Jeunesse (PIJ)…;

- au niveau local : par le biais des mairies, comités d’entreprises, caisses d’allocations familiales.

Repost 0
11 novembre 2005 5 11 /11 /novembre /2005 00:00

Ils sont placés sous le contrôle du préfet, et plus particulièrement de la Direction Départementale de la Jeunesse et des Sports (DDJS). L’objectif est que les jeunes accueillis puissent bénéficier pleinement des bienfaits d’un séjour en collectivité dans un contexte de vacances.

La visite et le contrôle sont d’abord un temps où des conseils sont apportés pour la réalisation du projet éducatif de l'organisateur. Des adaptations en cours de séjour peuvent être nécessaires sans pour autant avoir à fermer le centre. Le plus souvent menés en coordination par les services de plusieurs administrations (Direction Départementale des Affaires Sanitaires et Sociales, Direction des Services Vétérinaire…), les contrôles peuvent être effectués à tout moment.

Ces contrôles et visites s'exercent de plusieurs façons :

Avant le début des séjours

- Vérification du respect par l'organisateur des conditions réglementaires : un premier contrôle à priori est effectué au moment de l’enregistrement de la déclaration des séjours adressée à la DDJS. Le préfet peut s'opposer au fonctionnement de l’accueil qui ne remplirait pas les conditions réglementaires et mettrait en danger la santé physique et morale des mineurs.

- Vérification que les personnels (équipe d’encadrement, organisateur, personnel technique, intervenants extérieurs, exploitant locaux) ne relèvent pas de mesures administratives d’interdiction ou de suspension d’exercer quelque fonction que ce soit auprès des mineurs ou d’exploiter les locaux les accueillant.

Pendant le séjour

Le Préfet a le pouvoir de fermer l'établissement ou le séjour lorsque :

- celui-ci ne respecte pas les textes en vigueur portant notamment sur l'hygiène et la sécurité des lieux d'accueil des enfants, les conditions d'hébergement et de restauration, la qualification de l’encadrement;

- la santé physique et morale des mineurs est mise en péril;

- le directeur de l'établissement ou du séjour s'oppose au contrôle de l'autorité publique.

Le Préfet prend alors avec la personne responsable de l’accueil les mesures nécessaires pour le retour des mineurs dans leur famille.

Le Préfet peut également prononcer des mesures de suspension d’exercice à l'encontre de ceux qui dirigent ou encadrent les enfants pendant leur séjour, dès lors qu’ils ont mis en danger la santé et la sécurité de ces derniers.

Repost 0